Société immobilière Sainte Hélène à Paris

la Société Immobilière Sainte Hélène dont le siège était à Paris a fait partie des premiers investisseurs lors de l’expansion de Nice Ouest en achetant la propriété Léoncini, Pharmacien à Nice (voir origines de la propriété) pour y créer le lotissement du Domaine Saine Hélène.

Pour ceux qui sont curieux de connaître ceux qui ont acheté et conçu notre lotissement et des personnes dont les noms sont encore familiers pour certains de nos plus anciens propriétaires.

(ci dessous le compte rendu de documents notariaux aux Archives Départementales du CADAM – Nice)

Naissance de la Sarl  la Société immobilière Sainte Hélène à Paris

Evènements  et dates marquants 

D’après les pièces enregistrées (Documents annexés au brevet original d’une procuration – Me Houdart Notaire à Paris 4° – sous signé le 15/11/1929),

la Société immobilière Sainte Hélène (Sarl) a été créée et  domiciliée  au 24 rue Laffitte  à Paris. Une A.G. Extraordinaire se tient  le 10 /07 /1926 et le gérant est Monsieur Sarkis EUKSUZIAN.

En 1928– Un extrait des délibérations d’une A.G. Extraordinaire du 06 /01 /1928
La Société immobilière Sainte Hélène – PARIS – SARL 24 rue Lafitte sur  organise une assemblée générale qui désigne comme Président : Charles Dubreuilh  adresse 68 rue de Miromesnil – Paris

1)Ratification …
2) Démission du gérant Mr Sarkis EUKSUZIAN quitus et prise de fonctions du nouveau gerant Jean WALDBURGER
3) modification des STATUTS
« Tous pouvoirs au porteur du pv pour effectuer les dépôts prévus par la loi »
Tampon d’enregistrement à Paris 1er S.S.P. le 1er fev 1928

1929 – Monsieur Jean WALDBURGER avec l’accord des membres nomme un mandataire M. Léonce, Alexandre THOORES, employé de banque à Nice, 8 av de la Victoire , auquel ils donnent pouvoir pour eux et en leurs noms pour :
« Réclamer et recevoir de tous les acquéreurs du lotissement de la Société Immobilière de Sainte Hélène, ou de tout autre qu’il appartiendra, toutes sommes en principal, intérêts échus ou a échoir, tous frais, à la suite des ventes consenties par Société Immobilière Sainte Hélène » ../… »Fournir toutes justifications quant à la constitution de la Société, de ses modifications et des publications. » (Acte devant Maître HOUDART, Notaire à Paris le 15 / 11 / 1929). Procuration :  Par devant Maître Paul Emile Louis HOUDART le 12/04/1929 – Jean WALDBURGER fondé de pouvoir de Banque à Paris- Rue Lafitte et Gérant (ag du 6/1/1928) pour son mandataire  Raoul Auguste LIGIER administrateur de société à Nice , rue Pastorelli, auquel il donne pouvoir de, pour lui et en son nom ,
 » entreprendre toutes les démarches auprès de Monsieur le Maire de Nice et de Monsieur le Préfet des AM en vue de l’obtention de l’autorisation préfectorale prévue par les lois du 14/03/1919 et 19/07/1924 en ce qui concerne le Lotissement de Sainte Hélène, situé à Nice, quartier de Carras et fournir tous justificatifs de publications de la société etc… » Fait à PARIS en la demeure du comparant

Aout 1929 à l’Escarène – Nice
Enregistrement aux minutes de Me TAYAC n°193 du 25 aout 1929
Dépôt du Cahier des charges du Lotissement Sainte Hélène  dont le Siège social est à  Paris.   Transcrit au 1 er bureau des hypothèques de Nice le 23 – 7ème  192 9 vol 544 n°43 – Portant la mention « enregistré »

« Pardevant Me TAYAC a comparu Mr LIGIER….Lequel a déposé à Me TAYAC …de mettre au rang de ses minutes à la date de ce jour pour qu’il en soit délivré expédition ou extrait à qui il appartiendra. »
« Une copie du cahier des charges, clauses et conditions applicables au contexte de vente, du lotissement de Sainte Hélène sis à Nice , quartier de Carras, appartenant à la Société Immobilière de Sainte Hélène, Société à responsabilité limitée au capital de 250 000 frs ayant son siège à Paris, rue Laffitte n°24, et des statuts du Syndicat de Propriétaires futurs des immeubles en bordures des rues créées dans le lotissement ». La dite copie signée par Mr Jean WALDBURGER, ayant agi en sa qualité de Gérant de la dite Sté demeurant à Paris, revêtue d’une mention signée par le premier adjoint faisant fonction de Maire de Nice, en date du 19 aout 1929 indiquant avec :
-ladite copie et conforme à celle déposée à la Mairie de Nice 
-le dit cahier des charges approuvé par Mr le Préfet des Alpes Maritimes, suivant son arrêté en date du 12 aout 1929.
Voulant le comparant que le dit cahier des charges acquière l’authenticité de même que s’ils ont été reçus par notaire dans la forme notariée.

La dite copie, écrite en vingt trois feuilles de papier blanc, qui sera timbrée et enregistrée avec ces présentes contenant, 7 réunions, 3 mots et onze ligne rayés comme nuls et demeurée ci-jointe, après avoir été du comparant certifié véritable et après mention d’annexe.Fait et passé à l’Escarène En l’étude – Lecture faite le comparant a signé avec le notaire – Enregistré à Contes le 4/09/1929 Tampon enregistrement et contributions directes – Mr le receveur

********

1950 : A la fin de la guerre  1939/45 une assemblée générale reconstitue le syndicat des propriétaires du Domaine de Sainte Hélène (26 juin 1950). Le représentant de la Sté  immobilière Sainte Hélène, sis 24 rue Laffitte à Paris,  est  Monsieur PARENT, 45 rue Hotel des Postes à Nice, suivant directives de la société immobilière Ste Hélène gérée à Paris par un « Conseil de surveillance » dont la dernière réunion date du 28 avril 1950.

1951: Un lot des lots du Domaine Sainte Hélène, appartenant à la Société Civile Immobilière Nice Sainte Hélène a été bâti  et vendu par  Monsieur BORNSTEIN, Administrateur de Sociétés à Nice. Monsieur BORNSTEIN est aussi membre et seul administrateur d’une Société Civile Immobilière Nice Sainte Hélène « société civile particulière » au capital d’un million de francs, et dont le siège est à Nice, avenue Henri de Royou, constituée suivant acte reçu par Me BAILET, notaire à l’Escarène, Alpes Maritimes, le 11 avril 1951.

1952 : La Sté Immobilère Sainte Hélène ayant pour représentant Monsieur KLEIN sis à Paris, 24 rue Laffitte Paris (9) est en conflit avec l’ASL (syndicat des propriétaires). La Sté Immobilière, qui était membre majoritaire du syndicat des propriétaires du Domaine en 1950  et qui avait l’obligation de l’entretien des rues refuse d’accomplir cette tache. Ce qui entraîne un conflit avec le syndicat des propriétaires de l’époque (Président : Monsieur Sacarrere – Assemblee Générale en avril 1952 et assemblée Extraordinaire en juin 1952).

Retour